Perspectives professionnelles

 

Indépendant

 

Le statut d’indépendant est une caractéristique importante pour ce métier.


Les débouchés en tant que salarié ne sont pas habituels, cependant le travail ne manque pas et un-e jeune diplômé-e pourra s’installer dès la sortie de l’école. Environ deux ans sont à compter pour se constituer une clientèle.


Au départ, les jeunes diplômés trouvent le plus souvent des places de remplacement chez des podologues établis pour des périodes déterminées ou pour un taux de travail à temps partiel dans un partage de cabinet.


Cet aspect du travail peut être très attirant puisque le podologue est son propre patron. Monter une petite entreprise demande d’être structuré afin de gérer au mieux ses affaires. L’agenda, la facturation et le suivi de celle-ci, les commandes de matériel, la tenue des dossiers patients, etc.. sont autant de tâches qui viennent s’ajouter à celles des traitements.

 

Témoignage d’un podologue




Je fais mes horaires comme je l’entends. Bien sûr il faut gagner sa vie et je dois être attentif à gérer au mieux mes affaires. Si je suis malade, personne ne me remplacera. En revanche en hiver, je me permets un jour de congé en semaine pour aller skier et pour compenser, je travaillerai périodiquement le samedi matin 1 fois par mois.


Depuis 4 ans que je me suis installé, j’ai une bonne clientèle et j’entretiens avec elle des relations très cordiales. Il semble qu’elle apprécie mon humeur stable et mes compétences professionnelles. Le bouche à oreille est la meilleure des publicités.


Cet été, je prends 3 semaines de vacances, et j’ai un projet de formation continue pour le début de l’automne: je me suis inscrit  pour une spécialisation dans la podologie du sport.

De nombreuses possibilités s’offrent au nouveaux diplômés dont voici quelques exemples:


  1. podologie du Sport

  2. posturologie

  3. biomécanique

  4. ostéopathie

  5. santé publique

  6. éducation thérapeutique

  7. master en santé (nouveau).

....


Perfectionnement